SKAM Saison 5 : la découverte d'un nouveau monde

Par Pierre-Antoine Flick

Le confinement : se recentrer sur soi

En confinement, qu’est-ce qu’on regarde ?

 

La série SKAM bien sûr. Le temps du confinement est un moment privilégié pour se recentrer sur soi, réfléchir à ce qu’on veut, réfléchir à qui on est. On se lève tous le matin, on coupe son réveil, on se rend au travail, on prend le métro, on apprécie ou non ce qu’on fait la journée puis on rentre chez soi et le lendemain on recommence.

 

Oh, cet éternel recommencement. Mais alors ? Est-ce qu’on est heureux ?

 

Aujourd’hui, Pause Replay vous propose de vous retrouver. Bref rappel, il s’agit d’une série d’ados, à chaque saison, un nouveau focus sur la vie d’un ado : ses angoisses, ses peurs, sa vie amoureuse, sexuelle et toutes les difficultés qu’il rencontre.

 

Il y a peu de temps, c’est la saison 5 qui est sortie. On y retrouve les 5 amis et les 4 filles des saisons précédentes. Cette fois-ci, on fait la connaissance d’Arthur : un jeune garçon blond qui, un tantinet blagueur, fait face à une dure réalité. Il est devenu sourd. On comprend vite que sa vie ne sera jamais la même.

Les bouleversements de la vie d'Arthur

 

Comment ça s’est passé ? On vous laisse regarder la série pour le découvrir. Tout ce qu’on peut vous dire c’est que la surdité, c’est certes un handicap mais c’est aussi une porte : une porte vers un nouveau monde. Celui des malentendants, des sourds-muets. Il apprend à découvrir ces personnes qui n’entendent pas, ne voient pas mais existent. 

Car oui, quelqu’un qui a un handicap souvent nous-mêmes on ne le voit pas, on ne l’entend pas. Pourquoi ? Parce qu’on « n’a pas appris à les aimer ». On les trouve différents, bizarres et on se donne le droit de les juger.

 

Arthur apprend à connaître des personnes formidables, avec lesquelles il découvre une autre vision de la vie : qu’est-ce que ça fait de ne pas entendre ? de ne pas voir ? Peut-on choisir de ne pas parler ? Peut-on accepter sa maladie et en faire une force, un tremplin ?

Après 10 épisodes, on prend conscience d’une chose : être sourd, c’est en réalité un privilège.

 

RDV sur FranceTV SLASH pour le comprendre 😉

Fermer le menu