Van Gogh : lumière dans la nuit

Par Pierre-Antoine Flick

L'exposition Van Gogh en bref

Est-ce que Van Gogh va mettre des paillettes dans votre vie ? Peut-être pas mais des étoiles en revanche, il y a matière à réflexion.

En effet, c’est le nom donné par le controversé Atelier Lumières pour cette exposition numérique plongeant le spectateur au coeur de l’immense production de l’artiste. Du mangeur de pommes de terre (1885) à la chambre à coucher (1889) en passant par la Nuit étoilée (1889), les tableaux prennent vie.

Pendant 35 minutes, les visiteurs pourront admirer différentes oeuvres, parmi lesquelles La Nuit étoilée qui donne son nom à l’exposition, jusqu’au 31 décembre 2019.

Mais au fait, pourquoi ce titre ?

Il s’agit d’une toile représentant ce que pouvait voir Van Gogh depuis la chambre qu’il occupait dans l’asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole à Saint-Rémy-de-Provence. Notez toutefois que Van Gogh y a fait quelques modifications. 

Le Musée Van Gogh : des toiles au sens propre

Pour les puristes, le Musée Van Gogh reste le must pour découvrir ou redécouvrir les toiles et la vie mouvementée du peintre hollandais. Il ne faut pas oublier le travail pictural, ni la recherche de la juste couleur transmettant des émotions dont le pinceau est le seul véritable maitre. 

L’Atelier Lumières est aujourd’hui chahuté notamment par la transformation de l’oeuvre en une sorte de film dont les directeurs artistiques sont les seuls décisionnaires. 

Que reste-t-il des toiles, des cadres, des gouaches qui s’effritent dans les couloirs des musées, si aujourd’hui tout n’est que numérisation ? 

Là où il y avait un artisan, il y a aujourd’hui un écran, symbole de cette société décadente où l’on ne prend plus le temps d’admirer et de contempler un travail fait main. 

Fermer le menu