Avocate et féministe

Par Mathilde Bathily

L’objectif : défendre ses idées

En ces temps de concours CRFPA, vous êtes sûrement en train de vous imaginer à la barre, bravant les juges et la partie adverse pour faire LA plaidoirie de l’année. Rassurez-vous, c’est pour bientôt. Mais si vous faites parties de la gente féminine, peut-être que ce sera plus compliqué.. Vous êtes avocate mais aussi féministe ? Cet article est fait pour vous. 

Le 5 juillet 2019, vous l’avez tous(tes) lu : 75 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint en France. C’est alarmant et c’est certainement pour ça qu’en tant qu’avocate féministe, vous avez eu envie de vous battre pour vos idées et les droits des femmes. Comment faire ? 

Le modèle : Maître Gloria Allred

En France, on recense plus de 70 000 avocats dont une bonne moitié sont des femmes. Alors comment apporter son regard féministe dans le monde juridique ? Gloria Allred, une avocate américaine est sans doute l’exemple à suivre. A 76 ans, cette professionnelle du droit s’active pour réclamer des pensions alimentaires impayées, défendre les femmes contre leur mari violent et les femmes abusées sexuellement. 

Si le mouvement #metoo a amorcé une évolution sociétale, Gloria Allred a réalisé son aboutissement. L’avocate parle crument pour l’époque et défend les femmes contre les “viols”, le harcèlement et les droits civiques. Le 9 février 2018, un film netflix intitulé “Gloria Allred” rend compte des procès héroïques que l’avocate a tenus. Voici la bande annonce : 

« J’ai passé 20 ans, en tant qu’avocate, à être confrontée à des violences et des inégalités entre les femmes et les hommes« 

Nathalie Tomasini, avocate de Jacqueline Sauvage

La mise en oeuvre : la réalité quotidienne d’une avocate féministe

Pause replay a donc tenté de réunir les solutions et choix de ces femmes courageuses.

1/ Devenir célèbre et s’engager sur la scène médiatique afin de clamer haut et fort que les femmes doivent être défendues.

Le modèle : Maître Natalie Tomasini ou Maître Gisèle Halimi

Nathalie Tomasini, l’avocate de Jacqueline Sauvage (mère de famille jugée pour le meurtre de son mari suite à des violences conjugales), s’est spécialisée dans le traitement du harcèlement moral, des violences psychologiques. Cette héroïne l’affirme : “j’ai passé 20 ans, en tant qu’avocate, à être confrontée à des violences et des inégalités entre les femmes et les hommes”. Maître Tomasini n’a pas attendu : elle défend même la présomption de légitime défense, ce qui n’est pas sans heurts. 

Gisèle Halimi avocate franco-tunisienne s’illustre dans des combats féministes. L‘avocate a fait acquitter Marie-Claire et Michelle Chevalier dans le procès de Bobigny en 1972. Son combat pour le droit à l’avortement débouchera sur l’adoption de la loi Veil en 1975. « Cette loi, c’était un peu grâce à moi qu’elle était votée, c’était un peu la mienne », écrira Marie-Claire Chevalier. Maitre Halimi marche sur les platebandes du manifeste des 343, une pétition de 1971 pour le droit à l’avortement libre. 

2/ Défendre un agresseur présumé pour comprendre la psychologie de l’agresseur.

Vous trouvez cela contre-productif ? On vous répond que non. En effet, adopter un point de vue féministe dans la défense des hommes accusés peut s’avérer déterminant pour un procès. 

Le modèle : Maître Marion Ménage

C’est en se confrontant aux questions de violences sexuelles et conjugales, que l’on apprend à devenir féministe, a affirmé Marion Ménage, avocate pénaliste au barreau de Pontoise. De fait, les auteurs présumés prennent conscience de leurs actes grâce à l’action des avocates. 

3/ Préparer les femmes au jugement

Le modèle : Carine Durrieu Diebolt

Les avocates féministes prennent le temps de comprendre et d’analyser les besoins de leurs cliente sans négliger l’aspect pédagogique de leur métier. De fait, ces professionnelles préparent leurs clientes au non-lieu et leur témoigne tout le soutien dont elles ont besoin en tant que femmes en souffrance. Maître Diebolt, avocate en dommage corporel et droit des victimes s’offusque du mouvement de correctionnalisation du viol qui déqualifie certains crimes de viols en délits. 

Avec ces modèles, à vous de choisir le votre. Votre CRFPA en poche, lancez vous dans la défense du droit des femmes !

Fermer le menu