Sepak Takraw

Par Anne-Claire Jacob

Le sepak takraw est un sport asiatique ancestral. Dès le XIe siècle, Thailande, Laos, Malaisie s’adonnaient à la pratique de la discipline.  D’ailleurs, la terminologie serait d’origine malaisienne.

La pratique de ce sport donne lieu à des appellations différentes selon les territoires. Au Laos, le Sepak Takraw est connu sous le nom “kataw”. En Birmanie, on appelle ce sport “chinlon” tandis qu’aux Philippines, il est dénommé “Sipa”. Alors qu’en Thaïlande et en Malaisie, ainsi que dans plusieurs autres endroits de l’archipel indonésien, on le nomme “takraw”, les occidentaux ont choisi le nom de “kick volley-ball”.

Ce sport national thaïlandais est un sport d’équipe et la cohésion en est le maître-mot. Jadis, les villageois formaient un cercle et devaient garder la balle en l’air le plus longtemps possible.

Mais en quoi consiste-il exactement?

C’est en quelque sorte un mix entre le football et le volley-ball. Le terme “sepak” signifie “coup de pied” et celui de  “takraw”, “balle tressée”.
Les joueurs doivent renvoyer la balle de l’autre côté du filet en utilisant uniquement pieds, tête, épaules ou genoux. De quoi attirer ou même fasciner les adeptes de techniques footballistiques ! Imaginez un peu la dextérité qu’il faut avoir pour effectuer ces acrobaties…

Pausereplay salue l’agilité de ces sportifs, capables de prouesses dignes du championnat de gymnastique !

Évolution oui, mais toujours un esprit de partage

Marqué par la convivialité, cette discipline ravira les ruraux du sud-est asiatique. Un sport qui divertit autant qu’il impressionne, génial non ? 

Pourtant, les deux siècles derniers semblent avoir profondément changé ses caractéristiques. Il se rapproche désormais d’une compétition traditionnelle puisqu’il oppose deux équipes délimitées par un filet. 

Sur des terrains de badminton, les deux camps se composent de 3 joueurs. Ces derniers assurent des échanges grâce à des coups de pied ou de tête. 

Ce n’est que dans les années 90 que l’ISTAF  (International Sepak Takraw Federation) entre en lice. Cette organisation internationale a pour but de démocratiser la discipline. Son succès est d’ailleurs criant puisque 20 pays en sont désormais membres ! 

Malgré tout, l’esprit de communauté demeure. Certains asiatiques, visiblement nostalgiques de l’époque originelle du ballon tressé (désormais synthétique), continuent de pratiquer le Sepak Takraw sans filet, dans le but unique de s’échanger la balle et de partager un moment de convivialité.

Dans ce jeu, les coéquipiers se complètent pour avancer et gagner. (Petite aparté, notez l’utilisation du mot “jeu” et non “sport” car c’est bien ce dont il est question pour ces populations). « Solidarité », « collectif », « ensemble » sont donc les maîtres mots de ce jeu, quand il n’est pas joué dans un contexte compétitif.

Qu’en est-il donc aujourd’hui?

Avec la création de l’ISTAF le sepak takraw a atteint une dimension internationale. Comme le football ou le rugby, ce sport connait même sa propre coupe du monde. Il s’agit de la “King’s Cup World Sepak Takraw Championships”, organisée par la Thaïlande dans sa capitale.

Et les femmes ? Ces dernières ne sont pas en reste, la Thaïlande a même accueilli les premiers championnats féminins en 1997. Dynamique, engagé, acrobatique, élégant, compétitif et à vocation internationale, ce sport a tout pour plaire ! 

On a bon espoir qu’il connaisse une ascension fulgurante. Chez nous français, on trouve déjà 5 clubs ! La croissance de sport semble suivre celle du continent asiatique. Son apparition au Jeux Olympiques de 2024 serait d’ailleurs en cours de discussion… 

Affaire à suivre…

Références

L’Équipe. (2016). À la découverte du sepak takraw. [online] Available at: https://www.lequipe.fr/Ilosport/Archives/Actualites/A-la-decouverte-du-sepak-takraw/743840 [Accessed 13 Oct. 2019]. 

Michel, F. (n.d.). Sepak Takraw : un sport typique du sud-est asiatique. [online] Baliautrement.com. Available at: https://www.baliautrement.com/sepak_takraw%20.htm [Accessed 13 Oct. 2019].

bangkok.com. (n.d.). History of Sepak Takraw. [online] Available at: http://www.bangkok.com/sport-sepak-takraw/origins—history.htm [Accessed 13 Oct. 2019].

Fermer le menu