Renault : la fin d’une ère en Formule 1 ?

Par Mathieu Faget

La nouvelle équipe dirigeante de Renault lancera une analyse stratégique sur les activités du constructeur. La branche sportive et notamment de la Formule 1 n’échappera pas à ce diagnostic, qui pourrait s’avérer fatal.

La stratégie Drive The Future remise en cause ?

Le Groupe Renault sort d’une année 2019 difficile en raison des difficultés que rencontrent l’industrie automobile, mais également les multiples scandales autour de Carlos Ghosn qui ont émaillé l’entreprise. En effet, le constructeur affiche une évolution défavorable de son chiffre d’affaires, au troisième trimestre 2019, de -1,6% et une baisse des ventes de plus de 4%. Ce contexte remet alors en cause la vision stratégique adoptée par Carlos Ghosn en 2017 : Drive The Future, dans laquelle, la Formule 1 occupait une place prépondérante. En effet, elle visait à poursuivre les investissements non seulement dans le développement de son écurie, mais également dans le développement moteur. La marque a pour ligne de mire la saison 2021 où la règlementation technique des monoplaces de Formule 1 changera drastiquement. Il convient, alors, de commencer le plus tôt possible à favoriser l’innovation technique. Cette stratégie portait, déjà, ses fruits puisque l’écurie Renault a fini quatrième du championnat constructeur lors de la Saison 2018. De plus, le talentueux pilote Australien Daniel Ricciardo a rejoint les rangs de Renault F1 Team pour amorcer l’avenir de l’écurie. En effet, celle-ci entend concurrencer les meilleurs constructeurs d’ici 2020-2021.

Une histoire pleine de succès en Formule 1

Renault occupe une place importante dans l’histoire de la Formule 1. En effet, avant d’être une écurie, il s’agit d’un motoriste, qui a équipé les meilleures monoplaces de l’histoire. L’apogée de la marque est atteinte dans les années 1990 où Renault équipait les monoplaces des Williams de 1989 à 1997 et celles de Benetton (de 1995 à 1997). Ainsi, le motoriste Renault s’est adjugé cinq titres constructeurs.

L’histoire de Renault, en tant qu’écurie, en Formule 1, au XXIè siècle est assez tumultueuse. En effet, malgré les deux championnats constructeurs remportés en 2005 et 2006, Renault s’est retrouvé en difficulté. Si bien qu’elle a décidé de retirer l’écurie de la discipline en 2010. Néanmoins, Renault continue d’investir dans l’innovation moteur. Ainsi, Renault revient en 2011 en tant que motoriste de l’écurie Red Bull qui fut championne du monde constructeur pendant 4 années d’affilée. Ce n’est qu’en 2016 que l’écurie Renault fait son grand retour. Cependant, les coups durs se sont avérés nombreux pour le motoriste Renault ces dernières années. En effet, le moteur Renault était sous le feu des critiques en raison de ses problèmes récurrents de fiabilité. La conséquence a été la fin de la collaboration entre Red Bull et Renault.

Malgré la grande histoire de Renault en Formule 1, la réalité économique de la marque pourrait bien la rattraper et l’amener à revoir son engagement en Formule 1 sur le long terme. L’histoire pourrait bien alors s’arrêter pour le constructeur français qui a écrit les plus belles pages de la discipline. 

Fermer le menu